fbpx

 

L’architecte berlinois Van Bo Le-Mentzel a conçu la «maison d’un mètre carré», une structure offrant une surface d’un mètre carré pouvant être utilisée comme logement, kiosque mobile ou tout simplement comme chambre dans un appartement. Fabriquée avec des matériaux usuels, son cadre en bois peut être assemblé avec un tournevis et une scie. L’extérieur, étanche à l’eau comporte une fenêtre coulissante et une porte verrouillable, l’unité peut donc être utilisée en extérieur. Pesant 40 kilogrammes, la maison peut être facilement transportée pour suivre les envies de l’habitant, et s’adapter au contexte environnant. D’une hauteur de 2m, l’unité peut être transformée en un lit confortable pour le dos.Pour promouvoir son projet, la fabrication de l’unité a eu lieu au cours d’ateliers d’une journée au laboratoire BMW Guggenheim, permettant aux visiteurs de construire la maison pour un coût total de 250 euros. Si le prix est jugé trop élevé, il est possible de faire intervenir des artistes, des étudiants, des voyageurs et même des sans-abris, qui peuvent rester dans la maison assemblée pour 1 euro par nuit afin de couvrir les frais. 

Conscient du potentiel de ce type d’unité, l’architecte a créé le cycle de formation Tiny House, qui a débuté en 2015, lorsque Van Bo a lancé le projet avec un groupe de réfugiés qui venaient d’arriver en Allemagne. Van Bo les a remarqués en train de faire la queue devant l’Office national des affaires des réfugiés à Berlin. «C’était plein de gens – deux, trois, quatre cents par jour – qui attendaient la nuit précédente pour s’assurer d’avoir un numéro», explique Van Bo, lui-même venu en Allemagne en tant qu’enfant réfugié du Laos. Sa carrière aux multiples facettes a aidé Van Bo à concrétiser l’idée de construire quelque chose avec les réfugiés qu’il avait rencontrés. Après avoir réuni une équipe de réfugiés désireux d’aider, il a rassemblé le bois qu’il avait trouvé dans les rues et s’est tourné vers les réseaux sociaux pour se procurer des outils. C’est ainsi qu’est née la première petite maison.

Ce micro espace peut faire office de bureau, ou encore de remise de jardin. Il est aussi possible de l’incliner et de lui donner une autre forme, ainsi qu’une autre fonction. Ce minuscule espace, est tout de même suffisamment grand, pour accueillir un petit bureau accompagné d’une chaise. Elle peut aussi accueillir un matelas et servir de salle de repos.Les plans de ce petit abri sont téléchargeables gratuitement sur le site de l’architecte. Il donne également quelques indications complémentaires sur le budget nécessaire à la construction de ce petit refuge à soi.

L’équipe Archipill