fbpx

En collaboration avec le blog : architecte bâtisseur, nous relayons pour vous cet excellent article de Thierry Wallraf, Compagnon du Tour de France et formateur au GDA Sidi Amor dans lequel il partage son savoir et sa connaissance approfondie et évoque les 7 avantages principaux de la construction avec la Terre. 

 1. C’est un matériau gratuit et abondamment disponible

L’avantage de la terre c’est qu’il y en a partout et de qualités différentes bien sûr. Dans presque tous les quatre coins du monde, la terre est présente, dans un astucieux mélange d’argile et de sable. Mais quelle est donc l’origine de l’argile et du sable ? Ils sont tous deux originaires de la dégradation de la roche mère constituée de granit qui, lui-même, est constitué de trois éléments minéraux élémentaires: le quartz, le mica et le feldspath qui vont donner par dégradation le sable et l’argile (de manière simplifiée bien-sûr, beaucoup d’autres éléments sont créés mais ce n’est pas le sujet de cet article). L’argile est d’ailleurs considérée par les géologues comme une roche. Le fait que le granit est la base du sol terrestre, étant donné qu’il est issu du magma primordial refroidi, fait que l’on trouve cette terre minérale partout.

2. La terre est entièrement recyclable

Le gros avantage d’un chantier de terre, c’est que tous les déchets de la construction peuvent être réintégrés au sol, ce qui est un avantage non négligeable lorsqu’on voit, dans nos paysages, les dégâts causés par les déchets de chantiers et les emballages des matériaux. On ne trouve, en général, dans une maison en terre que de la terre, de la paille, de la pierre et éventuellement du bois, ce qui permet lors de la destruction d’une maison d’étaler tout simplement les déchets sur le sol pour les voir disparaître. Le problème du recyclage est un problème qui est encore trop peu raisonné à la source : il est vrai que dans la plupart des pays industrialisés, le recyclage est organisé, mais il n’y a pas suffisamment de réflexion pour diminuer le problème à la source : trop d’emballages, de matériaux mélangés qui seraient recyclables séparément mais qui une fois mélangés sont indissociables, ce qui empêche le recyclage : trop de matériaux issus de la chimie et nocifs pour nous et l’environnement.

3. C’est un matériau sain et écologique

Nous sommes tous issus de la terre, notre terre mère et nourricière, c’est la base sur laquelle s’est établie la vie ; l’argile soigne et protège, c’est un produit non allergisant. Depuis toujours on utilise l’argile pour les soins de la peau mais aussi pour des soins internes tels que des problème gastriques ou intestinaux, elle a aussi la faculté d’absorber les toxines en cas d’intoxication alimentaire par exemple et de permettre d’évacuer la cause du problème. Tout cela met en évidence la capacité salvatrice et protectrice de cette matière originelle qu’est l’argile. Elle a de ce fait toute sa place dans nos demeures pour réaliser les enveloppes protectrices durables et saines. Le mur en terre respire telle la peau d’une personne et permet de conserver dans l’habitation une ambiance fraîche et saine. Une maison avec des murs étanches serait invivable ; on n’imaginerait pas une maison avec des murs en plastique, et cependant les murs enduits de ciment donnent un effet similaire d’étanchéité et de non respirabilité, ce qui peut engendrer de la condensation sur les murs et donc des moisissures.

4. La terre offre une très bonne inertie thermique

Tel un glaçon dans un verre d’eau, la masse thermique a pour effet d’équilibrer la température intérieure d’un bâtiment. Quand un bâtiment est très isolé et ne bénéficie pas d’une masse thermique, il travaille alors comme une thermos ; il va conserver la température intérieure, mais dès que la porte ou la fenêtre seront ouvertes, la température extérieure va s’engouffrer dans le bâtiment et y rester.

Pour ce faire, on peut utiliser deux types de matériaux :

1- En utilisant des matériaux isolants qui vont créer une barrière avec l’extérieur en coupant la conductivité ; c’est un peu le principe d’une couverture en laine qui va préserver la chaleur de notre corps du froid extérieur. Pour cela on va utiliser des matériaux légers tel que la paille, la laine de chanvre, la laine de bois, la cellulose. L’isolation doit être appliquée à l’extérieur pour couper tout pont thermique

2- En utilisant des matériaux à inertie thermique c’est à dire qui crée une barrière avec l’extérieur par résistance, c’est le principe de la marmite en fonte qui une fois chauffée mettra beaucoup de temps à se refroidir. Pour cela on utilise un matériau lourd, dense tel que la pierre ou la terre et malgré cela, on va jouer en fonction des latitudes sur l’épaisseur des murs.

Il est important de comprendre également que la masse thermique est nécessaire dans un bâtiment isolé.

5. La terre offre une très bonne régulation hygrométrique

Il y a des pays où l’humidité dans l’air est omniprésente comme les pays du Nord, très pluvieux ou bien les pays tropicaux ou encore les pays de bord de mer chauds tel que les pays méditerranéens. L’humidité dans l’air accentue les effets de la température ; la chaleur est plus intense et le froid plus pénétrant ; la possibilité de diminuer l’humidité présente dans l’air est un grand facteur de confort dans une maison ; cela permet de chauffer plus facilement et de mieux rafraîchir . Il existe pour cela des appareils coûteux qui permettent de faire ce travail d’assèchement mais il consomme de l’électricité et les recharges de cristaux de silicate qui permettent de capter l’humidité, doivent être changées régulièrement ; mais c’est un système efficace là où est posé l’appareil.

6. Elle offre en plus un esthétique incomparable

Incontestablement les constructions en terre sont d’une grande esthétique, non seulement, de par la couleur mais de par les formes que l’on peut mettre en œuvre comme les formes arrondies, les voûtes, les arcades, les enduits fait à la main qui arrondissent les angles des murs. Les formes arrondies sont des formes qui rassurent, qui rappelle de manière inconsciente le ventre de notre mère ou le sein nourricier. Les formes arrondies des voûtes et des arcades sont nécessaires dans la construction en terre pour couvrir et franchir les espaces, sinon, il est obligatoire d’utiliser d’autres matériaux tel le bois, le fer, le béton pour les franchissements horizontaux.

7. Les techniques de construction avec la terre sont simples et accessibles à tous

La construction en terre demande des compétences ; beaucoup de techniques existent sur les différentes manières de construire en terre, sur la stabilité, sur les éléments de structures, mais ces méthodes de bâti, et ces différentes techniques de construction sont en général relativement faciles à acquérir. Il est nécessaire de se former, mais l’acquisition de compétences reste à la portée de tous ; le plus important étant la motivation et la détermination pour pouvoir entreprendre une construction, être patient et endurant, d’avoir une certaine rigueur pour respecter les différentes étapes et pour préserver sa construction des intempéries durant le temps du chantier.

Vous pouvez lire l’intégralité de l’article ici