fbpx

3000 ans d’histoire. Qu’on soit sensible ou non à ce genre de slogans, nous ne pouvons, en tant qu’architectes, être insensibles aux traces du passé dans notre pays. Une chose est sûre, pour pouvoir juger de ce patrimoine, il faut avant tout le connaître. Or, hormis les quelques visites lors des voyages d’études universitaires, rares sont les occasions d’aller admirer nos plus beaux sites archéologiques. Ceci dit, il n’est jamais trop tard pour découvrir ces vestiges exceptionnels et Archipill vous propose une sélection subjective et non exhaustive de sites archéologiques que  tout architecte devrait visiter ou revisiter. Profitez de l’été pour joindre l’utile à l’agréable !

1. Le site archéologique de Dougga

Approcher Dougga à pied, par le biais d’un accès qui se trouve être long, vous fait découvrir le site dans son ensemble, c’est surement ressentir la même émotion que Le Corbusier découvrant les sites d’Athènes. Car Dougga est tout simplement…grandiose ! on n’en revient pas intacte. Située en pleine campagne, à Teboursouk, c’est la ville romaine la mieux conservée d’Afrique du Nord et laquelle s’étend sur 70 hectares, rien que ça. Le site compte une multitude de composantes, allant du mausolée libyco-punique si mystique, aux dolmens si mystérieux, en passant par le Capitole et les thermes si … romains !

2. Le site archéologique de Kerkouane

Le site de Kerkouane est la preuve que nos ancêtres savaient s’amuser et ne se privaient pas pour choisir les plus beaux panoramas pour leurs villes. Il faut dire qu’à l’époque les prix des terrains n’étaient pas aussi exorbitants qu’aujourd’hui et qu’il y avait de la place. Situé à l’extrémité orientale du Cap Bon, sur une falaise donnant sur la Mer Méditerranée, ce site archéologique offre une scène exceptionnelle, mêlant patrimoine et nature. Il est surtout le seul site punique que les Romains ont bien voulu laisser intact et offre donc un témoignage unique en Tunisie de l’ère punique. Le site comporte également un musée. Idéal pour un dimanche à la mer, suivi d’une visite culturelle

3.  L’Amphithéâtre d’El Jem

Vous avez aimé le film Gladiateur, vous allez adorer l’amphithéâtre d’El Jem, véritable exemple de grandeur et de majesté. Il est également l’amphithéâtre le mieux conservé d’Afrique du Nord, Avouez que c’est dommage de ne pas en profiter. Vous pouvez par exemple le visiter pour assister à un concert lors du Festival international de musique symphonique d’El Jem qui s’y tient chaque année. Mais ce colosse n’est pas le seul intérêt de la ville, qui abrite un second amphithéâtre, un musée archéologique et d’autres vestiges de l’ancienne Thysdrus. Prévoyez donc du temps pour tout visiter, car il y a aussi un marché très réputé, qui est, quant à lui, bien plus récent.

 

4. Le site archéologique Sbeïtla

Le site de Sbeïtla est le témoin d’une des périodes les plus mouvementée de l’histoire de la Tunisie. Pacification de la Byzacène, conversion au Christianisme de l’Empire Romain, poussée des armées musulmanes, c’est de cela que nous parle Sbeïtla. S’étalant sur 20 hectares, à 35 km de Kasserine, elle présente un ensemble varié d’édifices, preuve de l’importance croissante prise par la cité. Sa prise par les Arabes date de 647 qui,  contrairement aux Romains, ne détruisent pas forcément tout sur leur passage, fascinés surement par le raffinement et le développement de Sufetula devenue indépendante de l’Empire Byzantin un an avant sa prise.

5. Le site archéologique d’Utique

Visiter Utique c’est tordre le coup à plusieurs idées reçues. D’abord, certains auteurs datent sa fondation à 3 siècles avant Carthage et nous disent qu’à l’époque c’était une ville côtière fondée pour des raisons de commerce maritime. On vous l’accorde, on a du mal à l’imaginer en visitant sa zone industrielle de nos jours. D’abord alliée de sa prestigieuse voisine Carthage, elle fait alliance ensuite avec les Romains et est récompensée par son statut de ville libre et immune. Aujourd’hui, on peut apprécier la présence de vestiges puniques, en dessous des strates romaines. Située à seulement 30km de Tunis et à 20km de Bizerte, la ville d’Utique est idéale pour une escapade dominicale en famille.

6. Le site archéologique de Carthage

Qui sait, vous avez peut-être passé vos 6 années d’études à l’ENAU, courbé sur votre planche à dessins et votre clavier, sans avoir eu le temps de visiter le site et musée de Carthage, situés pourtant à 15min à pied. Si c’est le cas, foncez sur la colline de Byrsa et rattrapez le temps perdu ! Bien que Carthage présente des vestiges sur toute la commune actuelle, le site archéologique en lui-même et le musée permettent de mesurer la puissance qui émanait alors de la cité : dimensions immenses, grands espaces, vues panoramiques et organisation des rues. Véritable élément de fierté nationale, Carthage ne doit pas souffrir de sa trop grande notoriété et doit être connue et appréciée à sa juste valeur, celle d’une ville mythique.

L’équipe Archipill