fbpx

La construction du Tianjin Binhai Exploratorium , musée de 33 000 mètres carrés (355 200 pieds carrés) situé à Tianjin en Chine, a été achevée. Conçu en 2013-2014, l’Exploratorium devrait ouvrir ses portes à l’automne 2019. Il présentera des artefacts du passé industriel de Tianjin au moyen de technologies contemporaines à grande échelle, notamment des fusées spectrales pour la recherche spatiale. Le projet fait partie de la cité culturelle Binhai et comprend des installations pour des manifestations culturelles, ainsi que des galeries, des bureaux et des espaces de restauration et de vente au détail.

Le cabinet d’architectes Bernard Tschumi a conçu l’Exploratorium pour faire référence à la riche histoire industrielle de la région, site de fabrication et de recherche en grande série. Une série de cônes à différentes échelles constituent les pièces majeures du musée. Le cône central, éclairé d’en haut, relie les trois niveaux de l’exploratorium. Une rampe en spirale monte au dernier étage offrant une expérience spatiale inhabituelle de la ville verticale moderne en réinterprétant l’ancienne typologie industrielle. Le toit est accessible aux visiteurs et fait office de promenade avec une vue imprenable sur la ville environnante.

« L’Exploratorium est conçu comme un bâtiment pour le passé, le présent et l’avenir de Tianjin », a déclaré Bernard Tschumi.

Le point central de l’espace d’exposition est le grand hall d’entrée en forme de cône qui donne accès à tout  espace public du projet. Cet immense cône – dont la hauteur est presque le double de celle du musée Guggenheim – relie tous les espaces environnants et permet aux visiteurs de parcourir les grandes salles d’exposition empilées à chaque extrémité du bâtiment, éclairées par des puits de lumière donnant à chaque salle un caractère bien spécifique. L’espace à triple hauteur définit la circulation principale, ponctuée de points lumineux circulaires qui confèrent ainsi à l’espace toute sa magie. La façade en aluminium perforé assure une harmonie au bâtiment, malgré sa grande envergure et la diversité de son programme.

La lumière naturelle éclaire espaces de la galerie à travers les formes coniques du projet réduisant par conséquence le besoin en éclairage artificiel. Leurs formes fuselées concentrent l’air chaud, qui se dégage du bâtiment en été ou se réintroduit dans les galeries en hiver. Les panneaux métalliques perforés de la façade aident à réduire les gains de chaleur et les surfaces vitrées sont réduites au minimum.  Le grand atrium central agit comme une cheminée solaire, aspirant l’air chaud et le remplaçant par de l’air froid venant d’en bas, dans un flux d’air constant.

L’exploratorium a été conçu par les architectes Bernard Tschumi en collaboration avec l’Institut d’urbanisme et de conception de Tianjin (TUPDI). C’est le premier projet architectural de grande envergure construit par le bureau en Chine. Le plan directeur du centre culturel de Binhai a été préparé par GMP et comprend une bibliothèque conçue par MVRDV.

Cet article a été initialement publié sur Archdaily